Discipline et méthode connexes

1990-2010 : archives et écriture(s) du PCF

Type de ressource
Auteurs/contributeurs
Titre
1990-2010 : archives et écriture(s) du PCF
Résumé
Vingt ans après l’ouverture des archives des communismes, un point archivistique, mais aussi historiographique sur les acquis scientifiques, liés pour partie à ces fonds, semble envisageable. Au début des années 1990, d’aucuns évoquaient « la révolution archivistique ou le renouveau documentaire [2] » appelant également à faire « table rase [3] » du passé historiographique sur le communisme… La quête d’archives, parfois achetées à prix d’or, fut ainsi au début de l’ouverture des fonds de l’ex-Union soviétique, un exercice fortement prisé ; à croire que le secret longtemps gardé par les autorités soviétiques avait créé une telle frustration que la précipitation et parfois le mirage des archives, induisait une rechute néopositiviste qui devenait l’Histoire. Toutefois, ce temps semble révolu et l’ouverture concomitante des archives du PCF, déposées depuis aux Archives départementales de Seine-Saint-Denis a également favorisé un renouveau. Il faut d’emblée saluer cette initiative importante, celle d’un accès démocratique aux archives, qui reste assez rare pour les différentes organisations politiques de notre modèle républicain. Il y a cinq ans, Laird Boswell, historien américain reconnu pour ses travaux sur le communisme rural en Limousin et Dordogne [4] , proposait un bilan quelque peu désabusé, en posant la question de « l’impasse » de l’historiographie du communisme français [5] . Si cette historiographie a longtemps été dominée par des enjeux idéologiques [6] – on évoquait souvent les « historiens communistes », sans pour autant prendre la peine de qualifier les autres historiens [7] –, les travaux entrepris dans le sillon de « l’école kriegelienne », mais aussi de l’approche « sociétale et téléologique », puis des cultures politiques, voire de l’histoire des gauches ont donné lieu à différentes publications. Une approche par les biographies, mais aussi par l’emboîtement des jeux d’échelles a pu replacer l’histoire du PCF au cœur des logiques multiples du Centre (Moscou), de la nation (la culture républicaine), mais aussi au niveau local, social et individuel.
Titre du livre
Historiographie & archivistique : écriture et méthodes de l'histoire à l'aune de la mise en archives
Lieu
Dijon, France
Éditeur
Territoires contemporains
Date
2011
Référence
VIGREUX, Jean. 1990-2010 : archives et écriture(s) du PCF. Dans : POIRRIER, Philippe et LAUVERNIER, Julie (dir.), Historiographie & archivistique : écriture et méthodes de l’histoire à l’aune de la mise en archives [en ligne]. Dijon, France : Territoires contemporains, 2011. Disponible à l’adresse : http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/publications/historiographie/J_Vigreux.html
Type d’institution
Période
Discipline et méthode connexes