Type et support d’archives

Gérer et valoriser un fonds d’archives cartographiques à l’ère du numérique: nouveaux contextes, pratiques et perspectives

Type de ressource
Auteurs/contributeurs
Titre
Gérer et valoriser un fonds d’archives cartographiques à l’ère du numérique: nouveaux contextes, pratiques et perspectives
Résumé
Le TeTU, «groupe de compétences, Territoires et Tissus urbains», aujourd’hui tombé en déshérence, faute d’activités, possédait un fonds documentaire, essentiellement cartographique, issu originellement de l’activité du Centre de recherche sur la rénovation urbaine (C.R.R.), créé en 1973, institut hébergé alors par l’Université de Genève et transféré à la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (hepia) en 2011.Si cet ensemble de ressources documentaires, fonds ou collection de documents cartographiques, devenu dès lors fonds d’archives, n’a pas de valeur à proprement parler patrimoniale, soit une importance historique ou artistique patente,–il s’agit largement de tirages, de reproductions et de copies–, il recèle un réel intérêt, car, «initié» par André Corboz (1928-2012), figure quasi «tutélaire» de l’architecture et de l’urbanisme genevois, il témoigne, de manière particulièrement homogène et exhaustive, de l’évolution des territoires et des tissus urbains genevois. Conservant ainsi, outre une réelle dimension culturelle, une indéniable valeur informative et de référence, malgré la concurrence de nouveaux logiciels de cartographie et autres systèmes d’information géographique, toujours plus performants,–mais non sans reproche–,ce fonds possède, à l’ère du tout numérique, de formidables potentialités de valorisation. Dans l’approche élaborée, approche qui se veut pragmatique, nous proposons une stratégie de mise en valeur graduelle, intégrée et à large spectre. Il s’agirait pour le TeTU d’être présent via différents «médias», numériques, tels les portails de diffusion et de valorisation, les blogues, les réseaux sociaux ou les expositions virtuelles, sans dédaigner néanmoins de recourir parfois à une médiation plus traditionnelle, en organisant ponctuellement de petites expositions physiques, des conférences ou en participant à des événements consacrés à l’urbanisme. Cela permettrait de toucher, plus largement, enseignants- chercheurs, étudiants et professionnels du bâti et des territoires, ses publics cibles. Nous appelons de même et en filigrane à la mutualisation et à la convergence, avec les archives d’architectures de Genève (Archives | Architectures Genève)en particulier, afin de créer, au Pavillon Sicli, à Genève, un pôle dévolu aux archives d’architectures et d’urbanismes, intégrant pleinement le TeTU, pour une visibilité dédoublée. Dans le cadre de ce travail de bachelor, largement théorique, mais aux ramifications pratiques, concrètes et ancrées dans une réalité de terrain (que faire de ces fonds «académiques» dormants?), il s’est agi de mener une réflexion aboutie sur les enjeux de gestion d’un tel fonds(quelle place pour le papier face à la géomatique?)et les perspectives de valorisation d’archives cartographiques traditionnelles, issues d’un institut à vocation scientifique, à l’ère du tout numérique
Type
Mémoire de bachelor
Université
Haute école de gestion de Genève
Lieu
Suisse
Date
2020
Nb de pages
144
Langue
fr
Titre abrégé
Gérer et valoriser un fonds d’archives cartographiques à l’ère du numérique
Catalogue de bibl.
doc.rero.ch
Cote
65
Notes
Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2020 ; TDB 2432Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2020 ; TDB 2432Mémoire de bachelor : Haute école de gestion de Genève, 2020 ; TDB 2432
Référence
CHAMAY, Charles-Antoine. Gérer et valoriser un fonds d’archives cartographiques à l’ère du numérique: nouveaux contextes, pratiques et perspectives [en ligne]. Mémoire de bachelor. Suisse : Haute école de gestion de Genève, 2020. Disponible à l’adresse : http://doc.rero.ch/record/329809?ln=fr. 65
Type et support d’archives
Outil et unité de traitement
Type d’institution
Région géographique